La Presse à la Une De la Gazette à Internet : expo à la BnF

La grande exposition (prévoir 2h) consacrée à la presse La Presse à la Une De la Gazette à Internet sur le site François Mitterrand de la BnF se déroule du 15 avril au 15 juillet 2012.

Elle est constituée de quatre parties :

1/ Une histoire de la presse en France
Le premier axe de l’exposition retrace les jalons de l’histoire de la presse, depuis les placards de  l’Ancien Régime jusqu’aux journaux en ligne.  A travers les unes, ce parcours rappelle les grands moments de la presse comme les plus sombres .
Pour la période de la révolution on peut par exemple voir des Unes du Vieux Cordeleir, du Père Duchêne, de l’Ami du Peuple.
A propos des 3 Glorieuses le rôle des ouvriers typographes en révolte est mis en valeur.
Dès 1843 la photographie apparaît : elle est reproduite sous forme de dessin puis gravée. A partir de 1914 le bélinogramme permettra de transmettre les images à distance.
Tout au long de cette fresque historique des journalistes, patrons de presse sont évoqués

2/ La fabrique de l’information
Le deuxième axe de l’exposition rappelle la façon dont l’information se construit, dans toute sa dimension matérielle. La description de cette « fabrique » révèle les multiples tâches accomplies, du terrain à l’imprimerie en passant par l’agence filaire (c’est-à-dire aujourd’hui l’AFP),  les photographes, les salles de rédaction avec les choix éditoriaux.

Sont exposés des outils de transmission , des dépêches d’agence, des photos, des, carnets de reportages, des planches-contacts …

3/ Ecrire l’évènement
Le troisième axe revient sur l’écriture de l’information et sur la diversité des sujetsque l’on trouve dans les  journaux et revues. Cinq grands genres,  sont développés . A chaque fois j’ai pointé sur un évènement particulier présenté dans l’exposition.
– Faits de guerre : avec par exemple une affiche présentant un article du Moniteur universel annonçant la prise de Sébastopol le 28 septembre 1855
–  Faits divers et judiciaires : la part est faite aussi aux archives sonores avec par ex la voix du chroniqueur judiciaire Frédéric Pottecher commentant un procès, mais aussi l’évocation de « l’Affaire Grégory »
– Fait mondain :  un reportage sur la vie chez les Pompidou à l’Elysée.
– Fait social :  Les halles du quartier de La Chapelle en 1929.
– Fait sportif :  Marcel Cerdan champion du monde

4/Défis contemporains : presse et information après la révolution numérique
Le dernier axe de l’exposition porte le regard sur les enjeux contemporains de la presse écrite, entre fragilisation du modèle économique traditionnel et interrogations éthiques face à l’accélération de la communication des données. Sans y répondre, l’exposition pose comme
balise la certitude que le besoin d’information des citoyens, au-delà même des supports et des  genres, demeure consubstantiel à la démocratie.

Chaque visiteur peut choisir de passer davantage de temps dans l’une ou l’autre des parties de cette très dense exposition.

Pour prolonger ou si on n’a pas le temps de tout voir en détail, ou si on ne peut pas s’y rendre, la BnF a comme d’habitude mis en ligne de très nombreuses ressources :

– une expo virtuelle
– des ressources complémentaires sur l‘histoire de la presse, sur le traitement de l’information
des albums avec des journaux, des photos de presse
– un très gros dossier pédagogique avec des pistes pédagogiques proposées, des fiches à télécharger   un parcours découverte pour les plus jeunes est annoncé mais je ne l’ai pas trouvé .

– Des visites sont proposées aux enseignants :
Visite guidée + conférence : les mercredis 9, 16, 23, 30 mai et le 6 juin 14h – 17h
Visite guidée : les mercredis 13, 20 et 27 juin : 14h30 – 16h
Réservation pour toutes activités : 01 53 79 49 49

Pour toutes les informations pratiques voir sur le site

Publicités