expo : Cluny, 1120 Au seuil de la Major Ecclesia

Cette exposition est organisée par le Musée de Cluny en partenariat avec le Musée d’art et d’archéologie de Cluny (Bourgogne).

Chef-d’œuvre de l’art roman, l’abbatiale de Cluny III a marqué l’apogée de l’ordre clunisien. Cette exposition met en lumière un élément architectural majeur de cet édifice : son grand portail.

« La Major Ecclesia » tel était le nom que l’on donnait au moyen Age à cette abbatiale édifiée de 1088 à 1130, car elle était la  plus grande église de lachrétienté jusqu’à la reconstruction de Saint-Pierre de Rome, quatre siècles plus tard.

Le grand portail, sculpté et assemblé dans les années 1110-1120, figure parmi les plus grandes réalisations de la sculpture monumentale en Bourgogne. Il mesurait  5,60 m de large et 3,25 m de hauteur. Son tympan était sculpté dans un bloc monolithe.
Suite à la Révolution française, la basilique a été vendue comme bien national et  est devenue une carrière de pierres et le portail a été démoli à l’explosif le 8 mai 1810 et complètement démantelé.

Aujourd’hui il ne reste plus  que les bras Sud du grand et du petit transept, ainsi que le clocher de l’Eau bénite, qui coiffe le croisillon sud du grand transept.

source de  la photo :

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/4e/Clocher_abbaye_cluny_1.JPG

L’exposition assez courte, commence par une reconstitution en 3 D du grand portail pour permettre au visiteur de mieux comprendre sa composition, son iconographie, sa mise en couleur et sa place dans l’espace de la Grande Église.

Dans une seconde salle, on peut voir les quelques traces iconographiques de ce qu’était Cluny III. Puis les dessins et relevés de l’archéologue américain Kenneth John Conant lors des  fouilles réalisées   entre 1928 et 1950 . Ces fouilles ont été financées par la Medieval Academy of America en échange de la publication d’un ouvrage de synthèse consacré à Cluny III. Conant le publiera en 1968 ! Il reconstitue  le tympan dans sa chambre sur un tracé à la craie sur le sol, sur lequel il dispose les fragments qu’il a retrouvé. L’ensemble de ses découvertes, corquis, photographies, etc forme aujourd’hui le fonds Conant au musée d’art et d’architecture de Cluny.

Ces découvertes ont été largement complétées par les  6 000 fragments retrouvés lors des fouilles de l’avant-nef en 1988-1989.

Tout ceci  fait aboutir le visiteur dans une dernière salle ou une partie du portail a été reconstituée : les fragments les plus significatifs ont été disposés dans une structure monumentale (7 mètres de hauteur) qui sera présentée ensuite de façon permanente au Musée d’art et d’archéologie de Cluny.

Quelques uns des fragments retrouvés sont présentés : Saint Pierre (conservé à Rhode Island) , l’aigle de Saint-Jean (musée du Louvre)  , ainsi que plusieurs têtes issues de collections privées.

Conclusion : Une petite exposition à voir et pour compléter si on ne connait pas le musée de Cluny on peut poursuivre la visite car il y a de la matière à découvertes, notamment les tapisseries de la Dame à la Licorne.

informations pratiques  :

l’exposition a lieu jusqu’au 2 juillet 2012
Musée de Cluny – musée national du Moyen Âge
6, place Paul Painlevé
75005 Paris
01 53 73 78 16

Pour les enfants un livret-jeu de l’exposition « Cluny 1120 » est disponible  à l’accueil du musée

L’ensemble des animations du musée est consultable en ligne sur le site du musée.

Le site du musée propose des ressources en ligne sur ses collections permanentes.

Précision utile l’entrée du musée et de l’exposition est gratuite pour les enseignants munis du Pass Education

Publicités