Expo : Xavier Josso, un artiste combattant dans la Grande Guerre

Une exposition de dessins se déroule jusqu’au 29 mars 2014 dans une bibliothèque de Paris, la bibliothèque Germaine Tillion à côté du cimetière de Passy (métro Trocadéro).

Il s’agit de ceux d’un soldat,  Xavier Josso  qui a 20 ans en septembre 1914 lorsqu’il est mobilisé. Il vient d’achever ses études à l’ Ecole des arts décoratifs. En décembre, il est envoyé sur le front de l’Argonne, dans un endroit particulièrement hostile, le bois de la Gruerie. Commencent pour lui cinq longues années de guerre au front puis d’occupation en Allemagne. Il n’est démobilisé qu’en septembre 1919.

affiche_josso_red
Il a envoyé à sa famille ses dessins régulièrement , destinés selon lui « à un fond de tiroir ». C’est un  témoignage en image, au trait, à l’encre, au crayon, au pastel, aux crayons de couleur, parfois sur des supports de récupération.
Sa famille les a confiés au Musée de la Grande Guerre de Meaux et une partie d’entre aux sont présentés ici.

La première partie de l’exposition présente l’artiste et son parcours. Il est décédé en 1983.

La seconde partie est entièrement constituée de ses dessins.
On a ainsi une vue de la vie quotidienne du soldat, « donnant chair » à cette période de l’histoire, en particulier pour les plus jeunes : l’uniforme, la vie dans la tranchée : le ravitaillement, les loisirs, les poux, mais aussi le combat.

Une conférence illustrée, présentée par  sa fille et son gendre aura lieu à la bibliothèque, jeudi 6 mars.affiche_conf_josso

Publicités

expo : Paris 14/18 la guerre au quotidien

Cette exposition lieu jusqu’au 15 juin 2014, à la galerie des bibliothèques de Paris, rue Mahler  à deux rues du musée Carnavalet :
« L’exposition restitue la vision de Paris pendant le conflit, à travers un reportage inédit d’un photographe peu connu, Charles Lansiaux (1855-1939). Chaînon manquant entre Atget et Doisneau, Lansiaux est un documentariste à la fois scrupuleux et plein d’humour. Habile à capter les regards, les signes et les gestes, il offre une image étonnamment vivante des rues de Paris il y a un siècle. »
Ce photographe a vendu ses photos à la Bibliothèque historique de la ville de Paris , au fur et à mesure et il a rédigé des commentaires personnels, on peut les lire en rouge sous chacune des photographies.
affiche_paris-14-18
Pour ceux qui ne peuvent pas s’y rendre , des documents sont en ligne :
– une vidéo de présentation qui donne un très bon aperçu de ce qu’on peut voir dans cette exposition
Comment les Parisiens ont-ils vécu la Grande…
– la présentation de l’exposition