La demeure médiévale à Paris, expo aux Archives nationales.

Une superbe exposition, très documentée se déroule en ce moment et jusqu’au 14 janvier 2013 aux Archives nationales, rue des Francs-Bourgeois à Paris. Elle est consacrée à la demeure médiévale. Dans la cour des Archives de grandes photographies de certaines de ces demeures.

L’exposition est organisée en 4 parties avec des documents manuscrits (et plusieurs fois une transcription d’extraits), des maquettes, des sculptures, des gravures.

A noter la présence de documents numériques :
– une animation numérique : construction d’une maison parisienne traditionnelle à pan de bois de la fin du Moyen-Age
– une application multimédia interactive permettant de localiser les demeures médiévales en fonction de leur époque
– une restitution en 3D des caves de la maison d’Ourscamp

Les quatre parties permettent la présentation de :
I) La ville de Paris au Moyen-Age
– la ville et son reflet dans les sources historiques
– la demeure dans l’espace urbain
– la demeure médiévale dans le paris actuel (avec en particulier l’hôtel de Clisson)
– les demeures de l’élite parisienne, l’habitat des faubourgs, les maisons sur les ponts.

II) La demeure en chantier
– le décor monumental
– les caves médiévales à Paris

III) Une chambre parisienne à la fin du Moyen-Age
Tout un ensemble de mobilier et d’objets permettent au visiteur d’avoir une idée précise de l’intérieur d’une demeure (à compléter avec ce que l’on peut voir à la Tour Jean Sans Peur dont la maquette est d’ailleurs présente dans cette exposition)

IV) Postérité
Il s’agit de présenter de quelle manière la demeure médiévale  parisienne est restée présente dans la littérature, le cinéma, l’archéologie.

Les ressources : 

Un diaporama en ligne permet de lire et déchiffrer un document manuscrit . Il s’agit d’une charte de 1295 (27 ou 28 juillet) Acte du prévôt de Paris notifiant un rapport d’experts qui donne raison au curé de cette église contre le voyer du roi, Étienne Barbette, au sujet de la légalité de fenêtres percées dans une maison située entre le cimetière et la fontaine des Saints-Innocents.

Ne pas oublier de demander le précieux livret élaboré pour cette exposition : il permet pour chaque document exposé d’avoir un commentaire précis. Il faut d’ailleurs prévoir entre 1h30 et 2h pour pouvoir profiter de toutes les informations de l’exposition conjuguées avec celles du livret. Pour tous les renseignements pratiques, consulter le site des archives nationales 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s