L’art en guerre, expo au Musée d’art Moderne de Paris

Cette longue exposition  intitulée » L’Art en guerre France 1938-1947 De Picasso à Dubuffet » se déroule jusqu’au 17 février 2013.
Elle montre comment les artistes ont modifié en profondeur les contenus et les formes de l’art en France de 1938 à 1947.

14 sections forment le parcours de cette exposition avec 3 grandes périodes de l’Histoire : la première période est celle des prémices de la seconde Guerre Mondiale, à travers les travaux de l’année 1938 dans lesquels se ressentent la montée des périls, des emprisonnements :
1) Paris 1938 : prémonitions surréalistes

La seconde période est celle de la rapide guerre et de l’Occupation nazie durant laquelle les artistes sont obligés de s’exprimer clandestinement et s’adaptent au régime de propagande exigé par les nazis. Ceux qui sont emprisonnés dans des camps vont produire sur des matériaux très variés jusqu’à leur départ définitif vers Aushwitz ou d’autres lieux d’extremination.
2) Dans les camps en France
3) Exils, refuges et clandestinités
4) Histoire
5) Maîtres référents
6) Jeunes peintres
7) Picasso dans l’atelier
8) Au musée national d’Art moderne (1942)
9) Le salon des rêves de Joseph Steib
10) Dans les camps (suite)
11) Jeanne Bucher galerie

Enfin, la troisième partie traite de l’après-guerre, de 1944 à 1947, où certains artistes tentent de se reconstruire tandis que d’autres expérimentent de nouvelles méthodes afin de se détacher de tout point de repère artistique.

12) Libération
13) Décompressions
14) Les anartistes

Ressources en ligne :

Le site du MAM permet d’avoir une idée partie du contenu de l’exposition   avec en particulier des visuels car il est interdit de prendre des photographies sur place.

Le dossier de presse, très fourni sera bien utile à l’enseignant car il contient une grande partie des textes de l’exposition, ainsi que des extraits du catalogue.

Il est accompagné d’un document avec 42 visuels destinés à la presse que les élèves et les enseignants ont à disposition pour un usage personnel.

Dans l’optique de la préparation au Concours National de la Résistance 2012-2013, dont le thème est « Communiquer pour résister », une analyse de cette exposition est est en ligne sur le site du Cercle d’étude de la Shoah

Des publications « papier » :

Si vous voulez le gros catalogue, il est très complet mais c’est un gros pavé avec en particulier la deuxième moitié sous forme d’un abécédaire des évènements et des artistes de cette époque.

Par contre pour une modique somme (3€) le petit journal permet en 32 pages d’avoir un très bon aperçu de l’exposition : les textes des présentations, mais surtout des illustrations qui reflètent bien le contenu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s